Twilight

Twilight et ses personnages

Alice

Classé dans : Non classé — 29 août, 2010 @ 17:13

 

 

  alicecullen.jpg

 

Alice est née en 1901 sous le nom de Mary Alice Brandon. Elle est petite et menue, souvent comparée à un lutin tant pour son physique que pour sa façon de se déplacer avec grâce. Elle est brune et porte les cheveux courts, avec des mèches pointant en tous sens.

    Officiellement, elle est la sœur de sang d’Emmet, adoptée comme les autres par le couple Carlisle / Esmée, mais elle n’a en fait aucune relation de sang (ou de dents) avec aucun des autres membres de la famille Cullen, tout comme Jasper et contrairement à Edward, Esmée, Rosalie et Emmett qui ont été vampirisés par Carlisle.

C’est finalement grâce à l’intervention de James qu’elle réussit à en apprendre plus sur son passé. Alice ne se rappelle pas du tout de sa vie humaine. Elle se souvient seulement de s’être réveillée vampire, seule.
    En fait, James fait savoir à Bella qu’il a été très surpris de la reconnaître car elle est la seule qui ait réussi à lui échapper.
    Tout comme Bella, Alice avait attiré l’attention et l’affection d’un vampire. James prétend qu’elle avait une odeur encore plus délicieuse que celle de Bella. Cependant, il dit aussi que le vampire qui protégeait Alice a eu le courage de faire ce qu’Edward se refusait alors : la transformer en vampire pour la soustraire aux canines du traqueur.
 Alice retrouve son dossier et apprend qu’elle a été internée par sa famille en 1920 : elle a pu retrouver également sa tombe annonçant sa mort à cette date là, ce qui explique assez clairement que pour sa famille elle est morte au moment même où elle a franchi le seuil de l’asile. On ne plaisantait pas avec ces choses là, à l’époque…
    Alice se découvre aussi l’existence d’une soeur : Cynthia Brandon, dont la fille (et donc la nièce d’Alice) est encore en vie

 Grâce à ses visions, elle devine l’arrivée de Jasper, qu’elle attendra longtemps jusqu’à ce qu’il la rejoigne par le plus grand des hasards dans un bar où il souhaitait s’abriter de la pluie.
   Grâce à ses visions encore, ils parviennent à rejoindre la famille de Carlisle, autour de 1950.
   Voila ce qu’Edward se rappelle surtout de ce moment «  Et leur flanquer la frousse de leur vie. Imagine Bella, Emmett et moi étions en train de chasser, et voilà que Jasper débarque, couvert de cicatrices et traînant derrière lui ce petit lutin qui nous salue par notre prénom et demande dans quelle chambre elle peut s’installer ».
    Alice est celle qui se montrera le plus amicale envers Bella. Plusieurs fois dans la saga, elle aide à sauver Bella : c’est elle qui la protège lors de leur fuite pour échapper à James, elle qui a la vision qui leur permet de rejoindre Bella dans la salle de Gym, elle qui transmet à Aro sa vision de Bella vampirisée, le convaincant ainsi de les laisser repartir en paix, elle qui retrouve la trace d’un être mi vampire mi humain et évitera de cette manière la confrontation avec les Volturi…
    Carlisle dit à très juste titre, dans Révélation que « quelle que soit la décision d’Alice, il serait insensé de ne pas suivre son conseil » et Edward assure que « en général, obéir à Alice est la chose la plus intelligente à faire ».
C’est bien sûr son pouvoir qui la rend si « utile », mais aussi sa loyauté et son naturel affectueux et enthousiaste.
   Cependant, si son pouvoir fonctionne avec Bella, il est annulé par la présence des loups Quileutes. Elle ne parvient pas non plus à percevoir Renesmée. Carlisle prétend que c’est parce que, tout comme les loups Quileutes, l’enfant possède 24 chromosomes. Alice pense plutôt que ceci s’explique par le fait qu’elle n’a jamais expérimenté l’état de Renesmée ou de Jacob : elle a été humaine et vampire et perçoit donc l’avenir de ceux-ci, mais pas celui des mi-vampires ou des mi-loups.
 Elle explique assez souvent également que ses visions ne sont pas figées : le futur est sans cesse en mouvement et elle ne peut voir l’avenir que lorsque celui qui provoquera un événement précis est décidé. Ainsi, elle a par exemple du mal à percevoir ce que projette Victoria car celle-ci, connaissant le pouvoir d’Alice, ne prend de décision qu’à la toute dernière minute.

    Alice, malgré son air continuellement enjoué, a un caractère bien affirmé et n’hésite pas à dire ses quatre vérités à Jacob lorsqu’ils se disputent après que Jacob ait émis une critique indirecte contre les Volturi. Malgré tous, elle est aussi celle qui est le plus « ouverte » à une éventuelle amitié avec les Quileutes.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Christiane & Ursula |
ssaccage |
Mon univers-PSP |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Au fil des couleurs
| Poèmes et poésies
| Vie de Théâtre